La FondationL'équipe

L'équipe

Benoît Mercille

Benoît Mercille est le directeur général de la Fondation depuis le premier août 2011.

Benoît est détenteur d’un baccalauréat en biologie de l’Université de Sherbrooke, d’un certificat en sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Rimouski et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en développement des organisations de l’Université Laval. Il a travaillé une vingtaine d’années pour la Fondation de la faune du Québec où il a géré et développé des programmes d’assistance financière pour les organisations fauniques et de conservation, et où il a été responsable du développement de partenariats financiers et d’activités de collecte de fonds, ainsi que du développement de la notoriété de la Fondation.

Benoît a maintenant pour mandat de développer la solidité organisationnelle et financière de la Fondation Monique-Fitz-Back et de maintenir le haut niveau de qualité des projets réalisés par l’équipe de la Fondation.

Emilie Simard

Emilie a rejoint l’équipe de la Fondation en décembre 2014 et occupe le poste d'adjointe administrative.

Elle est diplômée en Bureautique et comptabilité du Cégep Limoilou et sait se démarquer par son dynamisme, sa vivacité d’esprit, son organisation et sa créativité.

Soucieuse d’informer et de contribuer au développement de la Fondation auprès d’un large public, c’est avec une détermination à aider autrui et à faciliter son travail qu'Emilie établit et entretient des liens avec les divers acteurs gravitant autour de la Fondation.

Elle profite de ses temps libres pour pratiquer l'apiculture urbaine, faire de la musique, de l’écriture et de la poterie.

Emilie Robitaille

 

Emilie Robitaille travaille à la Fondation en tant qu’éco-conseillère depuis 2009. Elle a développé le projet Un transport pour mieux vivre et est maintenant responsable du projet de Démarche pédagogique sur les changements climatiques.
 
Après deux années de voyage et d’implication communautaire, notamment avec Katimavik, elle s’est inscrite au programme pré-universitaire d’Arts et lettres, option langues modernes, au CEGEP de Sherbrooke. Son engagement au sein du comité environnemental du CEGEP, combiné à sa passion pour les langues, l’a menée à l’obtention de son baccalauréat en Environmental Studies and Geography, avec mineure en études hispaniques, à l’Université Bishops. Elle a ensuite poursuivi ses études en s’inscrivant au Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en Éco-conseil, à l’Université du Québec à Chicoutimi. 
 
Avant d'entrer en poste à la Fondation, Emilie a travaillé à l'implantation de systèmes de gestion des matières résiduelles dans trois IGA de la province, suivi du dépôt de leur candidature au programme ICI On recycle ! de RECYC-Québec. Émilie est également passionnée des contrées nordiques et de plein air.

Julie Moffet

Julie a rejoint l'équipe en mars 2012 et occupe le poste d'agente en communication et de coordonnatrice de projets (Mon fleuve et moi, Biogenus, Enseigner dehors). Elle accompagne la Fondation et les employés dans leurs activités de promotion, de relations de presse, de recherche de financement et s'occupe de diverses autres tâches reliées aux communications internes et externes.

Alors qu'elle complétait ses études à l'Université Laval en relations publiques, Julie a travaillé comme guide-animatrice dans plusieurs musées et centres d'interprétation. Elle occupa ensuite le poste de conseillère en communication au Centre de conservation du Québec. Elle s'impliqua ensuite dans des organismes à caractère environnemental et communautaire avant de rejoindre l'équipe de la Fondation. Elle a créé, en 2015, le Club nature de la région de Québec et les Matinées 4G. Elle est aussi administratrice du conseil de quartier Vieux-Limoilou depuis 2016.

Outre ses intérêts pour le développement durable et l'éducation, Julie aime, dans ses temps libre, lire, voyager, passer du temps avec sa famille, arroser ses plantes, collectionner les photographies de méduses, essayer de cuisiner et réinventer le monde.

Sandra Giasson-Cloutier

 

Sandra Giasson-Cloutier a joint l’équipe de la Fondation fin octobre 2016 à titre de coordonnatrice de projets. Elle est principalement responsable de la campagne nationale de mobilisation jeunesse sur les changements climatiques.


Ayant déjà à son actif sept ans d’expérience en milieu communautaire, dont six ans en éducation relative au développement durable chez ENvironnement JEUnesse, Sandra a des aptitudes en animation en milieu scolaire, en organisation d’événements et en gestion de projets. Elle a notamment réalisé plus de 350 animations et effectué une tournée auprès des directions de 35 cégeps et collèges.


Elle possède un baccalauréat en Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et un certificat en animation culturelle de la même université. Elle avait précédemment étudié en Arts et lettres, option Littérature, théâtre et technologies, au Cégep de Lévis-Lauzon. C’est sa passion pour l’animation et la nature qui l’a menée à travailler en environnement et en développement durable.

Reconnue pour son leadership positif et sa capacité à motiver les troupes, Sandra se passionne également pour les arts, que ce soit le théâtre, l’écriture ou la peinture, ainsi que pour le plein air.

Francis Paré

Francis est entré en fonction en février 2017 à titre de coordonnateur de l’Alliance pour l’engagement jeunesse, qui a pour but de stimuler l’engagement des jeunes des écoles secondaires à l’égard des causes sociales et environnementales. Il s’agit d’un retour aux sources pour lui, car il a déjà travaillé sur le projet des Deux jours pour le leadership jeunesse et la grande conférence de David Suzuki à Québec en 2014.

 

En plus d’avoir réalisé une politique famille-aînée pour la municipalité d’East Broughton, il a créé un poste de conseiller environnemental au Cégep Beauce-Appalaches qu’il a occupé quelques années. Il s’est également investi dans la démarche de reconnaissance des cours et programmes de développement durable à l’Université Laval en tant qu’auxiliaire de recherche. Détenteur d’un baccalauréat intégré en philosophie et science politique, Francis s’intéresse particulièrement à la participation citoyenne des jeunes, à la pédagogie, aux dynamiques politiques et aux problématiques socio-environnementales.

 

En dehors de ses implications citoyennes pour la jeunesse, il arrive que Francis profite de ses quelques temps libres pour pratiquer le tennis, profiter des paysages de Chaudière-Appalaches en vélo et faire des découvertes culinaires.