Nos actionsConcours Projets d'espoirLauréats du concours Projets d'espoir

Lauréats du concours Projets d'espoir

En 10 ans, la Fondation Monique-Fitz-Back en a vu passer, de beaux projets dans les écoles ! Nous avons donc décidé, pour souligner notre 10e anniversaire, de les mettre de l'avant en organisant le concours Projets d'Espoir, dans tous les établissements du Québec allant de la petite enfance jusqu'à l'université, afin de reconnaître et de faire connaître des projets exceptionnels en éducation au développement durable. Ce faisant, la Fondation espère susciter l'intérêt et le passage à l'action des établissements préscolaires et scolaires du Québec.

 

Les lauréats du concours ont été dévoilés le 6 octobre 2016 à l'Hôtel Clarion de Québec à l'occasion du Gala 10e anniversaire de la Fondation. Les 10 établissements lauréats se méritaient une bourse de 300 $ ainsi qu'une plaque honorifique. L'établissement qui a gagné le vote coup de coeur du public a également reçu une bourse de 300 $.

 

Laissez-vous inspirer par ces projets exemplaires en éducation au développement durable et n'hésitez pas à les partager dans votre milieu !

Lauréat coup de coeur du public

 

Collège d'Anjou, projet Zéro Déchet (Montréal). Le projet vise à rendre le Collège d’Anjou carboneutre. Ses objectifs sont de compenser les émissions de CO2 produits par les voyages des élèves, de combattre le phénomène des îlots de chaleur, de réduire l’empreinte écologique par la récupération et la réutilisation et de composter toujours davantage.

 

 

Lauréat catégorie préscolaire

École Capitaine-Luc-Fortin, projet Une cour verte (Montérégie). Le comité de verdissement composé des classes de maternelles de l’école a, depuis 2013, réaménagé la cour en la verdissant et en y ajoutant un composteur, des croque-livres et un mur musical fait de matériel récupéré.

Lauréat catégorie primaire

École de la Morelle, projet Charte d’éducation à l’environnement et au développement durable (Capitale-Nationale). Élaboration d’une charte d’éducation au développement durable pour amener les jeunes à être informés, responsables et engagés. Visites de terrain régulières sur une île située dans le Parc régional de Portneuf dont la protection et la préservation ont été confiées à l’école. Formations et recherche continue en partenariat avec plusieurs organisations.

Lauréat catégorie primaire

 

École internationale de Saint-Sacrement (EVB), projet SOS Nature (Capitale-Nationale). Projet multidisciplinaire des jeunes de 5e année visant à poser des actions pour favoriser le maintien de l’équilibre des écosystèmes (ex : recherches, plantation d’arbres, campagnes de sensibilisation, kiosques, vermicompostage).

Lauréat catégorie primaire

 

École Saint-Malo, projet Découvrir le Québec par les plantes (Capitale-Nationale). Projet proposant aux élèves allophones de découvrir le Québec au fil des saisons, par ses plantes, notamment via le jardinage. Apprentissage du français par des expériences gustatives, visites de terrain, expositions, préparation d’un budget et jardinage dans un jardin communautaire.

Lauréat catégorie primaire

École Alfred-Desrochers, projet Calminous (Estrie). Projet étudiant visant à récupérer des peluches usagées pour les transformer en « Calminous » (toutou lourd) pour les élèves qui ont de la difficulté à se concentrer en classe. Les toutous sont réalisés par et pour des enfants.

Lauréat catégorie secondaire

École secondaire Louis-Joseph Papineau (EVB), projet Les jardins des patriotes (Montréal). Espace nourricier prônant l’amélioration des conditions de vie et de santé de la population du quartier St-Michel en offrant un accès à des aliments frais, locaux, sains et abordables. Le jardin potager permet la formation d’élèves en agriculture urbaine (programme de formation préparatoire au travail).

Lauréat catégorie secondaire

École Madeleine-Bergeron, projet Donnons une deuxième vie aux objets recyclés (Capitale-Nationale). Projet mené par des élèves de 18 à 21 ans vivant avec une déficience physique et/ou intellectuelle. Ce projet consiste à offrir aux garderies et aux services de garde des trousses de fabrication de bricolage à base de matériaux récupérés, et ce, à un faible coût. L’expertise de cette petite entreprise s’étend de la cueillette du recyclage de plastique dans l’école jusqu’à l’assemblage de trousses.

Lauréat catégorie formation professionnelle

Centre de formation générale et professionnelle de la Commission scolaire des Île (EVB), projet Bouteilles en folie (Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine). Des centaines de bouteilles vides d’eau et de boissons gazeuses ont été ramassées et ont servi à créer une installation artistique et éducative pour sensibiliser les élèves du Centre de formation et le public en général, à la consommation excessive de bouteilles d’eau et à l’abondance des déchets de plastique qui se retrouvent dans notre environnement.

Lauréat catégorie collégial

Cégep de la Gaspésie et des Îles - Campus des Îles-de-la-Madeleine (EVB), projet Potager pédagogique du Campus des Îles-de-la-Madeleine (Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine). Potager pédagogique et communautaire permettant d’initier des jeunes de tous âges (CPE, primaire, éducation des adultes et collégial) aux bienfaits environnementaux, sociaux et économiques de l’agriculture écologique de proximité. Les légumes récoltés sont vendus à un faible coût à la cafétéria du campus et sont utilisés pour cuisiner un souper-bénéfice dont les recettes permettent de financer des voyages de coopération internationale. 

Lauréat catégorie universitaire

HEC Montréal, projet Hectare urbain (Montréal). Projet d’agriculture urbaine intégrant les piliers du développement durable et prônant l’échange et la réflexion sur les enjeux de la chaîne alimentaire, les questions climatiques et la préservation de la biodiversité. Le projet comprend une forêt nourricière, 3 terrasses vertes et un espace aménagé sur un toit. Des ateliers, formations, conférences et activités de terrain sont organisés dans un cadre parascolaire.

Finalistes du concours Projets d'espoir

Voici les projets qui s'étaient classés finalistes au concours Projets d'espoir. Bien qu'ils n'aient pas été retenus comme lauréats par le jury, ils demeurent des projets inspirants et qui gagnent à être connus ! Nous vous les présentons ici. Bravo aux établissements finalistes !

Finaliste catégorie préscolaire

CPE Gard’Amis, projet Potager éducatif au CPE (Capitale-Nationale). Projet de potager éducatif mis sur pied en 2015 par un comité de parents et de membres du personnel. Apprentissage de plusieurs techniques d’agriculture urbaine comme la plantation en pleine terre, en bacs ou dans des contenants insolites (bouteilles de plastique récupérées). Les jeunes découvrent aussi le compostage et la récupération de l’eau de pluie.

Finaliste catégorie préscolaire

CPE Chatouille, projet Programme de jardin urbain éducatif (Montréal). Jardin éducatif dans la cour du CPE comprenant des bacs de fines herbes, de légumes et de fruits visant à encourager les saines habitudes de vie chez les tout-petits. Animation d’ateliers sur le jardinage et l’alimentation pour les enfants et le personnel.

Finaliste catégorie primaire

École Curé-Beaudet, projet Boutique Écol-Logique (Chaudière-Appalaches). Projet de récupération et de valorisation des matériaux jetés à la poubelle ou au bac de recyclage. En plus de développer une conscience environnementale, les élèves acquièrent des compétences entrepreneuriales : ils ont réalisé une étude de marché pour choisir les produits à fabriquer et ont vécu toutes les étapes d’une entreprise, de la production à la vente. Les fonds amassés ont été utilisés pour financer une grande fête de fin d’année.

Finaliste catégorie primaire

École Dominique-Savio, projet Gestion des déchets à la source afin de protéger la planète (Estrie). Sensibilisation des élèves, des parents et du personnel de l’école à la réduction des déchets et organisation de plusieurs activités : boîte à lunch écologique, arbomètre, achat de contenants pour les matières compostables à mettre dans les classes et quelques locaux, confection de boîtes de réutilisation de papier et de bacs pour récupérer le verre, le plastique et le métal. Différents ateliers et évènements festifs zéro déchet ont aussi été organisés (ex : dîner de Noël).

Finaliste catégorie primaire

École Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, projet Le gaspillage alimentaire, on en fait notre affaire (Laurentides). Projet de sensibilisation des élèves au gaspillage alimentaire. Trois capsules Web ont été réalisées par une classe et ont circulé sur les réseaux sociaux. Une formation a été offerte aux parents en collaboration avec l’épicerie IGA (idées de recettes avec aliments défraîchis). L’école s’est engagée à ne plus utiliser de vaisselle jetable dans ses activités. Les élèves ont fait des présentations dans les classes sur le sujet et ont organisé une projection du film Demain.

Finaliste catégorie primaire

École primaire Les Cheminots, pavillon les Quatre-Vents, projet Les Pouces d’Octave ! (Bas-Saint-Laurent). Projet éducatif et communautaire en horticulture et jardinage comprenant une salle horticole, une serre et un potager communautaire pour des projets variés et en continu à l’année. La serre est équipée pour soutenir des projets entrepreneuriaux par les jeunes et des activités d’organismes du quartier (fleurs pour l’embellissement, ventes, ateliers de formation, etc.). L’initiative favorise aussi l’intégration des nouveaux résident(e)s.

Finaliste catégorie primaire

École Saint-Joseph, projet Sols et lumière, c’est prospère ! (Chaudière-Appalaches). Le projet sensibilise les jeunes à l’importance de protéger nos sols par l’agriculture écologique tout en développant de saines habitudes de vie. Plusieurs procédés ont été réalisés avec les élèves comme le lombricompostage, la germination de pousses et la reproduction de plantes. Un musée virtuel a été bâti. Des activités multidisciplinaires sur la thématique ont eu lieu (ex : en arts plastiques et en histoire).

Finaliste catégorie secondaire

Polyvalente de l'Ancienne-Lorette, projet Nettoyage de la rivière Lorette (Capitale-Nationale). Les élèves de 2e secondaire de la Polyvalente ont arpenté les berges de la rivière Lorette et y ont extirpé divers déchets. Cette activité a permis aux jeunes de constater l’ampleur du problème de la pollution et de les sensibiliser à la cause environnementale. Les élèves suivent la qualité de l’eau de la rivière et en font des opérations de nettoyage.

Finaliste catégorie secondaire

École secondaire de Cabano, projet Serre-Vie (Bas-Sainte-Laurent). Projet d’agriculture urbaine (serre éducative) permettant à des jeunes, situés dans une MRC défavorisée, de produire des légumes pour s’offrir des collations santé. Tous les légumes sont gratuits pour toute la population. Les surplus sont donnés à des groupes communautaires.

Finaliste catégorie secondaire

École secondaire de l'Horizon, projet Purimax (Chaudière-Appalaches). Purimax est une coopérative scolaire à caractère scientifique offrant un service de dépollution de l’air ambiant par les plantes. Offert au parascolaire, les élèves peuvent s’impliquer dans l’entreprise et ses différents comités : marketing, finances, ressources humaines, production et recherche et développement.

Finaliste catégorie secondaire

Collège d'Anjou, projet Zéro Carbone (Montréal). Le projet vise à rendre le Collège d’Anjou carboneutre. Ses objectifs sont de compenser les émissions de CO2 produits par les voyages des élèves, de combattre le phénomène des îlots de chaleur, de réduire l’empreinte écologique par la récupération et la réutilisation et de composter toujours davantage.

Finaliste catégorie collégial

Cégep Limoilou, projet Adopter des repas sans viande (Capitale-Nationale). Projet du comité environnement du Cégep visant à lutter contre les changements climatiques en réduisant la consommation de viande des élèves. Organisation d’un concours, sensibilisation en partenariat avec les élèves d’une école primaire du quartier, réalisation d’une capsule-vidéo et vente de produits biologiques.

Finalite catégorie collégial

Cégep Marie-Victorin, projet Les jardins MAVI (Montréal). Les jardins MAVI sont constitués d’un verger, d’un pré fleuri, d’une zone maraîchère, d’une zone de densification ainsi que d’une aire de repos situés sur le campus du Cégep. Chacune de ces zones a pour vocation de favoriser la biodiversité, l’accès économique à des aliments biologiques et leur utilisation à des fins pédagogiques et humanitaires.

Finalistes catégorie collégial

Cégep André-Laurendeau, projet Programme d’échange scientifique et culturel dans l’Arctique canadien pour les étudiants du programme des Sciences de la nature (Montréal). Projet pédagogique d’échange scientifique et culturel avec les jeunes Inuits de la communauté d’Arviat au Nunavut permettant d’échanger sur les coutumes ainsi que sur les techniques de recueil de données scientifiques. Les étudiants ont aussi travaillé sur l’optimisation de serres pour produire des fruits et légumes à l’année dans des conditions arctiques.

Finaliste catégorie universitaire

Cœur des sciences UQAM, projet Enquête de terrain en environnement urbain (Montréal). Projet de science participative (enquête de terrain) entre les étudiant(e)s de l’UQAM et ceux de différentes écoles secondaires pour reconnaître et identifier les îlots de chaleur, collecter des données, analyser les résultats et faire des recommandations. Depuis 2013, 112 classes ont été rejointes ce qui a généré plusieurs initiatives de verdissement.

Finaliste catégorie universitaire

Université McGill, projet Professional Development for Prospective and In-service Teachers to Promote Education for Sustainable Development in Québec (Montréal). Organisation d’ateliers pour les étudiant(e)s en enseignement et les enseignant(e)s pratiquant partout au Québec pour développer leurs compétences pédagogiques afin d’enseigner des enjeux importants liés au développement durable (pour niveaux préscolaire, primaire et secondaire). Un sondage sur la perception et la pratique de l’enseignement au développement durable a aussi circulé auprès des étudiant(e)s en éducation de McGill.