jeudi, 10 mai 2018 11:52
Categorie : Communiqués

2e Sommet jeunesse sur les changements climatiques

Un événement mobilisateur et vingt nouveaux jeunes ministres de l'environnement élus pour l'année 2018-2019

Québec, le 8 mai 2018 – La deuxième édition du Sommet jeunesse sur les changements climatiques s’est déroulée les 4 et 5 mai derniers à l’Hôtel Universel de Québec. Le Sommet, organisé par la Fondation Monique-Fitz-Back, a été un succès sur toute la ligne alors que près de 115 jeunes, représentant 15 régions du Québec et une cinquantaine d’écoles, ont pu rencontrer des acteurs de changements en environnement et participer à des conférences, des ateliers et des activités de mobilisation.

 

Parmi les acteurs de changements qui ont participé au Sommet, on retrouve Jérôme Dupras, professeur, chercheur et bassiste des Cowboys Fringants, Marianne Falardeau, chercheuse dans l’Arctique canadien, Emile Grenon-Gilbert, conseiller municipal de la ville de Mont-St-Hilaire, Renaud Philippe, photojournaliste, et Guillaume Demers, illustrateur.

 

« Lors du Sommet, nous avons présenté aux jeunes trois angles différents pour agir dans la lutte contre les changements climatiques : les arts, la science et la technologie et l’action citoyenne. Cela a permis aux jeunes de rencontrer des personnes engagées et inspirantes, de découvrir des projets concrets et des façons de s’engager à travers ce qui les passionne. En se rassemblant ainsi, les jeunes ont aussi pris conscience qu’ils sont nombreux au Québec à se préoccuper de l’environnement et à s’engager pour le préserver. En deux jours, on a vraiment senti la motivation et l’espoir grandir, en plus des synergies qui se sont créées. En effet, beaucoup de jeunes souhaitent rester en contact afin de poursuivre leur engagement ensemble. Nous avons hâte de les suivre et nous souhaitons les soutenir de notre mieux » mentionne Benoît Mercille, directeur général de la Fondation Monique-Fitz-Back, au terme de ce 2e Sommet jeunesse.

 

À la toute fin du Sommet, tous les jeunes ont choisi un engagement qu’ils souhaitent réaliser au cours de la prochaine année. Parmi ceux-ci, mentionnons les engagements suivants : bannir le plastique à usage unique, changer ses habitudes de consommation, réduire sa consommation de viande, s’impliquer et persévérer. La prochaine édition du Sommet jeunesse sur les changements climatiques aura lieu au printemps 2019.

 

Vingt nouveaux jeunes ministres de l'environnement

Samedi, en clôture du Sommet, ce sont vingt jeunes de 14 régions différentes qui ont été élus par leurs pairs. Ces derniers siègeront au Conseil national des jeunes ministres de l’environnement pour la prochaine année. Les jeunes élu(e)s auront pour mission de sensibiliser et de mobiliser à leur tour les jeunes de leur région et de leurs écoles sur l’enjeu des changements climatiques, avec l’appui de la Fondation Monique-Fitz-Back. Ces jeunes leaders deviendront les visages engagés de leur région par le biais de la campagne de mobilisation Sors de ta bulle.

 

 

Jeunes ministres de l’environnement élus - par régions administratives

  • Bas-Saint-Laurent : Alyss-Ann Bérubé, sec. 3, École secondaire de Cabano, Témiscouata-sur-le-Lac

 

  • Capitale-Nationale : Laurence Bergeron-Pilote, sec. 4, École secondaire du Plateau, La Malbaie

 

  • Capitale-Nationale : Juliette de Laleu, sec. 4, Collège des Compagnons, Québec

 

  • Capitale-Nationale : Ariel Timmony-Morier, sec. 5, École secondaire des Sentiers, Québec

 

  • Centre-du-Québec : Rébecca Joyal, sec. 5, École secondaire La Poudrière, Drummondville

 

  • Chaudière-Appalaches : Marie-Alice Naud, sec. 5, École Pointe-Lévy, Lévis

 

  • Côte-Nord : Delphine Petitpas, sec. 1, Centre éducatif l’Abri, Port-Cartier

 

  • Estrie : Camille Richard-Poitras, sec. 3, École secondaire de l’Odyssée, Valcourt

 

  • Gaspésie/Les Îles : Cassandre Joseph, sec. 1, École Antoine-Bernard, Carleton-sur-Mer

 

  • Lanaudière : Ève-Gabrielle Grégoire, sec. 4, Collège Saint-Sacrement, Terrebonne

 

  • Laurentides : Jasmin Cartier, sec. 3, Polyvalente-des-Monts, Sainte-Agathe-des-Monts

 

  • Mauricie : Éloïse Dubuc, sec. 4, École secondaire des Pionniers, Trois-Rivières

 

  • Montérégie : Léanne Le-Brodeur, sec. 4, École d’éducation internationale, McMasterville

 

  • Montérégie : Solédane Cyr, sec. 4, École de la Baie-Saint-François, Salaberry-de-Valleyfield

 

  • Montréal : Debbie Gabrielle Joseph, sec. 2, Collège Regina Assumpta, Montréal

 

  • Montréal : Nicolas Kamran, sec. 5, Collège Jean-de-Brébeuf, Montréal

 

  • Montréal : Fatima Latif Bah, sec. 2, École Louis-Joseph-Papineau, Montréal

 

  • Montréal : Mustafa Qureshi, sec. 3, École secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont, Montréal

 

  • Outaouais : Catherine Grammond, sec. 4, Collège Saint-Joseph de Hull, Gatineau

 

  • Saguenay-Lac-Saint-Jean : Maya Bengoufa, sec. 5, École secondaire Camille-Lavoie, Alma

 

 

 À propos de Sors de ta bulle


Organisé dans le cadre des activités de la campagne de mobilisation Sors de ta bulle, le Sommet est l’une des initiatives mises de l’avant par la Fondation Monique-Fitz-Back pour mobiliser les jeunes sur l’enjeu des changements climatiques. « Le projet Sors de ta bulle comprend un site Internet qui met en valeur les acteurs de changements du Québec, l'organisation annuelle d'un Sommet jeunesse sur les changements climatiques (SJCC), l'accompagnement du Conseil national des jeunes ministres de l'environnement et du soutien financier pour des projets en milieu scolaire. Ainsi, divers projets et activités sont réalisés tout au long de l’année », mentionne Benoît Mercille, directeur général de la Fondation.

 

Notons que ce projet est financé par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, un programme du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

 

 

À propos de la Fondation Monique-Fitz-Back


La Fondation Monique-Fitz-Back a pour mission de promouvoir l’éducation relative à l’environnement et à un milieu sain dans une perspective de développement durable. En 2017, des jeunes de TOUTES les dix-sept régions administratives du Québec ont été sensibilisés au développement durable par les projets de la Fondation, ce qui en fait l’une des plus importantes organisations dans le domaine.

 

- 30 -

 

Source :

Julie Moffet

Chargée des communications

Fondation Monique-Fitz-Back

418 523-8585 p. 223

jmoffet@fondationmf.ca